Energies renouvelables coopératives citoyennes

  • energie-citoyenne-occitanie.fr
  • /
  • 136

Quelle terminologie pour les projets « citoyens » de production d’énergie renouvelable locale ?

 

En Occitanie pour parler des projets d’énergies renouvelables citoyens, on utilise le terme d’« Energies Renouvelables Coopératives et Citoyennes ».
Selon les usages, qu’ils soient liés aux porteurs de projets ou aux spécificités régionales, ces projets peuvent aussi être dénommés : « projets citoyens », « projets collaboratifs », « communautés énergétiques » « communautés d'énergies », « projets participatifs » ou encore « projets à gouvernance locale »… les nuances étant parfois subtiles entre une participation des citoyens au financement du projet sans participation aux décisions et un projet d’intérêt territorial porté par une collectivité sans financement participatif. En Occitanie, l'appellation « Energies Renouvelables Coopératives et Citoyennes » implique toujours la participation des collectivités locales et des citoyens aux décisions prises durant la vie du projet.

Un projet « citoyen » d’énergie renouvelable qu’est-ce que c’est ?

C’est d’abord un projet de production d’énergie renouvelable locale. Ces projets « citoyens » se distinguent des projets dits « classiques » qui sont habituellement portés par des entreprises privées sans forcément qu'il y ait de lien avec les acteurs des territoires. Ils mobilisent des citoyens, des collectivités, des associations et d’autres acteurs locaux (entreprises, …).
 


Dans les projets dits « citoyens », ces mêmes acteurs :

  • Participent au financement du capital des projets (capital, prêt,...)
  • Définissent ensemble les modalités du projet (choix de technologie, ...), de son émergence jusqu’à sa réalisation et son exploitation
  • Disposent d’un droit de vote aux décisions, c’est la « gouvernance partagée ».

 

Quels sont les avantages d’un projet « citoyen » d’énergies renouvelables ?

 

Les projets d’énergie renouvelable coopératifs et citoyens sont des projets à taille humaine. Ils permettent de maximiser les retombées économiques, sociales et environnementales pour le territoire concerné, comme par exemple :

  • L’implication des acteurs locaux dans le pilotage du projet grâce à la participation à la prise de décision,
  • L’appropriation locale renforcée par une information et une concertation souvent plus large et transparente
  • La maximisation des retombées économiques locales pour et sur les territoires avec la création d’emplois, de la phase d’études, à la construction jusqu’à l’exploitation et la maintenance des installations,
  • La prise de conscience collective et la sensibilisation aux questions de transition énergétique de manière plus large. Le fait de matérialiser la production d’énergie sur le territoire permet au plus grand nombre d’en appréhender ses enjeux et de faire le lien avec la nécessaire diminution des consommations,
  • La contribution concrète aux réponses aux questions d’atténuation du changement climatique, en produisant une énergie renouvelable faiblement émettrice en CO2,
  • La création de lien social, par la rencontre des citoyens autour de sujets plus larges liés à la transition écologique, à la biodiversité, et à une meilleure connaissance du territoire.
     

Est-ce que ce sont uniquement des citoyens qui portent ces projets ?

Les projets « citoyens » d’énergies renouvelables sont des projets de territoire qui ont le plus souvent été initialement à l’initiative de citoyens réunis en association. Aujourd'hui, de plus en plus de projets sont également à l’initiative des collectivités locales, qui elles-mêmes associent les citoyens et partenaires de leur territoire.

Quel type d’énergie renouvelable pour les projets d’énergies renouvelables citoyens ?

Ce sont majoritairement des projets de production d’électricité d'origine photovoltaïque installés sur des toitures de bâtiments publics (écoles, gymnases, ateliers municipaux...) qui se développent aujourd’hui en Occitanie. On voit également émerger des parcs photovoltaïques au sol sur des terrains impropres à tout autre usage comme des anciennes décharges.

Cependant, de nombreux projets sont aujourd’hui en développement sur d’autres filières de production d’énergie renouvelable : bois-énergie, hydroélectricité, géothermie, éolien, méthanisation… Ces projets demandent des temps de développement longs, ainsi que des montages juridique et financier plus complexes.